Chienne violemment maltraitée à Marseille : condamnation plus sévère en Appel ! Regardez.

La Cour d’Appel d'Aix-en-Provence a confirmé et alourdi le jugement du propriétaire de la jeune chienne staff dont le supplice avait été filmé.

La Cour d’Appel d'Aix-en-Provence a été plus sévère avec le jeune homme qui avait battu avec une violence inouïe sa chienne staff en septembre 2015. Elle l’a condamné à une peine d’emprisonnement de 8 mois (contre 6 mois en 1ère instance), assortie d’un sursis avec mise à l’épreuve pendant deux ans comportant une obligation de soins psychologiques.

« Les peines complémentaires de confiscation de l’animal et d’interdiction définitive de détenir un animal qui avaient été prononcées en 1ère instance ont également été confirmées » note Maître Eva Souplet, avocate de la Fondation 30 Millions d’Amis.






Likez cet article sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter
Chienne Cour d’Appel d'Aix-en-Provence jugement propriétaire peine d’emprisonnement décision de justice Ivory