Deux millions de chats menaçant la faune locale pourraient être abattus en Australie ! Regardez.

Introduit à la fin du XVIIIe siècle, le chat a depuis fait des ravages en occupant 99,8% du territoire australien et en faisant disparaître des espèces.

Internet adore les chats, mais l’Australie n’en veut plus. Les chats sauvages, présents sur au moins 99,8 % du territoire, menacent d’extinction des espèces endémiques. C’est « l’une des espèces invasives les plus destructrices », indique ainsi une étude publiée début janvier dans le journal Biological Conservation.

Guerre contre les félins >>>

Selon ces travaux, financés par le gouvernement australien, il y aurait entre 2,1 millions et 6,3 millions de chats sauvages sur l’île-continent. Le gouvernement souhaite en abattre deux millions d’ici à 2020.

Ce chiffre avait été avancé en juillet 2015, quand l’Australie avait déclaré la guerre aux félins, note Le Monde. A cette époque, les scientifiques estimaient que le pays comptait 20 millions de matous. Il y en aurait donc trois fois moins, ce qui inquiète davantage les scientifiques, car les dégâts sont les mêmes.

Illustration d'un chat marchant dans une rue.

Illustration d'un chat marchant dans une rue.


Un animal apporté par les colons

Les chats ont été introduits en Australie par les colons à la fin du XVIIIe siècle, pour chasser les rats dans les fermes. « L’Australie est le seul continent autre que l’Antarctique où les animaux ont évolué en l’absence de chats, ce qui explique pourquoi notre faune est tellement vulnérable face à eux », souligne Gregory Andrews, commissaire chargé des espèces menacées au sein du gouvernement.

Domestiqués puis abandonnés, les chats seraient responsables du déclin d’une trentaine d’espèces endémiques de l’île, rapporte France Info. Marsupiaux, oiseaux ou reptiles font leur festin. « Ils s’adaptent très facilement à leur environnement, sont de formidables chasseurs », explique Sarah Legge, de l’Université du Queensland, co-auteure de l’étude.

Source : 20minutes.fr


félins chat chats ravages abattus Australie journal Biological Conservation guerre aux félins gouvernement australien